Ouest-Foire: la gendarmerie « nettoie » un salon de massage

La gendarmerie de la Foire a interpellé la semaine dernière quatre jeunes filles pour proxénétisme et defaut de carnet sanitaire. Ces dernières ont été cueilli dans un salon de massage sis à Ouest-Foire. Les mis en cause ont été perdu par des dénonciations anonymes faisant état de la présence de filles suspectes dans le quartier. La gendarmerie qui a été saisie de cette affaire, a aussitôt ouverte une enquête.

Pour alpaguer les filles en question, un gendarme a infiltré le milieu en se faisant passer pour un client. Après un massage simple, le fameux client a exigé un « body-body ». Ce que les filles ont accepté à condition que ce dernier mette à nouveau la main à la poche. Ayant eu la preuve que ce salon de massage était en réalité une maison close, le gendarme infiltré a discrètement envoyé un message à ses frères d’arme. Ces derniers qui faisaient le guet dans les environs, ont immédiatement fait irruption dans le bâtiment incriminé.

Toutes ses occupantes ont été arrêtées et conduites au niveau de la Brigade de la Foire pour les besoins de l’enquête. Soumises au feu roulant des gendarmes-enquêteurs, elles ont nié les faits qui leurs sont reprochés.

Dans la foulée, le propriétaire du salon de massage ayant eu échos de la descente inopinée des pandores dans son établissement, ne s’est fait prier pour prendre la poudre d’escampette. Après moultes réflexions, il est sorti de sa cachette pour aller se constituer prisonnier à la Brigade de la Foire. Ainsi, au terme de leur délai légal de garde-à-vue, tout ce beau monde a été déféré au parquet puis placé sous mandat de dépôt.

Jugés hier au niveau du Tribunal des flagrants délits de Dakar, les prévenus ont adopté la même posture qu’ils avaient à l’enquête préliminaire. Toutefois, le Tribunal après en avoir délibéré conformément à la loi, a condamné le gérant du salon de massage incriminé à trois mois ferme. Quant à ses co-prévenues, elles ont écopé chacune d’une peine d’un mois de prison.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close