Cameroun: Ahmed Abba, correspondant de RFI en haoussa, est libre

Ahmed Abba a recouvré la liberté ce vendredi 22 décembre. Le correspondant de RFI au Cameroun en langue haoussa était accusé de terrorisme pour avoir couvert les activités de Boko Haram au nord du pays. Il a été acquitté jeudi des faits les plus grave par le tribunal militaire de Yaoundé, mais a été condamné à 24 mois de prison pour « non dénonciation », une peine largement couverte par sa période de détention.

Related Articles

Laisser un commentaire

Close