Biens dits mal acquis: Déthié Fall de Rewmi pour la traque des traqueurs

Suite aux révélations faites par l’ancienne Première ministre, Madame Aminata Touré, le
n°2 du parti « Rewmi » a invité l’Assemblée nationale à mettre sur pied une Commission d’enquête parlementaire, pour faire la lumière sur la traque des biens dits mal acquis.

Après la sortie de Mimi Touré sur la traque des biens mal acquis, le Vice-Président de « Rewmi», Déthié Fall a donné, ce samedi, son point de vue sur les révélations.

« Madame l’ancienne première ministre, Aminata Touré, nous a appris que l’Etat aurait recouvré, dans le cadre de la traque des biens mal acquis deux cent cinquante (250) milliards cinquante-cinq (55) millions. Une information que nous avons accueillie avec beaucoup de surprise », indique Déthié Fall dans «Vox Populi».

Pour le vice-président de la formation orange d’Idrissa Seck, « la question est toute simple. Qu’on nous dise les références des lois de finances rectificatives qui correspondent à ces montants ayant atterri, en principe au Trésor. Si ces lois de finances rectificatives n’existent pas, cela veut dire que cet argent a servi à alimenter d’autres caisses et non les caisses de l’Etat du Sénégal ».

Fort de ce fait, le député invite le président de l’Assemblée nationale à mettre en place, « très rapidement, une Commission d’enquête parlementaire au moins sur les faits qui font ou qui ne font plus l’objet de poursuites judiciaire pour éclairer la lanterne des Sénégalais ».

Ce, d’autant plus que, cogne le rewmiste, « pour une supposée affaire portant sur un (1) milliard huit (8) millions de la caisse de la mairie de Dakar, on a mis en place une Commission Ad hoc pour lever l’immunité parlementaire d’un député ».

« Aujourd’hui, on nous parle de deux cent cinquante-cinq (255) milliards. Donc, ils doivent, également, dans la même vitesse, mettre sur pied une Commission parlementaire, pour que les Sénégalais puissent savoir l’utilisation qui est faite de leur argent », martèle Déthié Fall.

Related Articles

Laisser un commentaire

Close