Tentative d’extorsion de fonds: Cheikh Gadiaga et Moïse Rampino toujours en garde-à-vue à la Section de recherches

Le sieur Cheikh Mbacké Gadiaga et son nègre de service Moïse Rampino ont passé Noël à la Section de recherches de la gendarmerie nationale. Ces deux délinquants ont été arrêtés vendredi puis placés en position de garde-à-vue pour injures publiques, diffamation et tentative d’extorsion de fonds. Ils seront probablement déférés aujourd’hui au parquet du procureur. Les mis en cause sont tombés à la suite d’une plainte qui a été formulée à leur encontre par un DG de la place.

Selon des sources proches de l’enquête, le mode opératoire de ce gang du Web consistait à publier des articles à l’encontre de certaines autorités, sur fonds de chantage via leur site internet. Une fois ces dernières ferrer, Cheikh Gadiaga et son acolyte Rampino proposaient à leurs victimes de les retirer moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. Sur ces entrefaites, de grosses pontes de la République sont passées à la trappe.

Au cours de l’enquête rondement menée par la gendarmerie, le nom de Gaston Mbengue a été constamment cité dans la procédure. Mais ce dernier a vite balayé d’un revers de la main toutes accoïntence avec ces présumés maîtres chanteurs. Selon le promoteur de lutte, il a tout simplement joué aux bons offices quand le site d’information dont Cheikh Gadiaga en est le propriétaire s’était vertement attaqué à l’argentier de l’État et à d’autres hauts responsables des régis financières suivant le même procédé cité plus haut.

Gaston Mbengue qui est attendu à la Section de recherches dans le cadre de cette affaire, n’a toujours pas encore déféré à la convocation des hommes du Commandant Issa Diack contrairement à certaines informations véhiculées durant ce long week-end.

Affaire à suivre…

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close