ACTUALITESSociete

Jérôme Diédhiou du Mfdc: « Si l’armée sénégalaise nous déclare la guerre, nous nous défendrons.. »

Le chef de l’état-major de l’armée sénégalaise, le général Cheikh Guèye, est à Ziguinchor pour suivre de près la situation en Casamance. Treize bûcherons ont été assassinés par des hommes armés dans la forêt de Boffa Bayote. La piste des indépendantistes n’est pas exclue. Et l’armée sénégalaise a mis les moyens pour traquer les auteurs du crime.

« Le maquis ne se prononcera pas sur les événements de la forêt de Boffa Bayote que nous condamnons », a déclaré Jérôme Diédhiou, le secrétaire national du maquis, joint au téléphone par RFI. « Nous laissons le soin à l’aile politique. Nos hommes observent et suivent de près la situation sur le terrain. Le MFDC[Mouvement des forces démocratiques de Casamance] est dans une dynamique de paix. Mais si l’armée sénégalaise nous déclare la guerre, nous nous défendrons chèrement », a-t-il ajouté.

Sur le terrain, le chef d’état-major sénégalais, le général Guèye, est à Ziguinchor depuis hier. Une longue réunion de l’état-major décentralisé a eu lieu au commandement de la zone 5. Rien n’a filtré de cette rencontre entre officiers supérieurs. Toutefois, une longue colonne d’une dizaine de camions remplis de militaires, avec armes et bagages, venant de la zone de Toubacouta a traversé la ville du sud vers le nord.

Côté bissau-guinéen, il était prévu que Bissau envoie des troupes à la frontière. Mais devant ce que Bissau appelle « le flou des événements », les autorités préfèrent comprendre avant d’agir.

(Source: Rfi)

Related Articles

Laisser un commentaire

Close