SÉNÉGALAIS TUÉ EN MER LA MAURITANIE DÉGAGE SES RESPONSABILITÉS

Dans un communiqué rendu public, l’Etat major général des armées de la Mauritanie disculpe ses gardes côtes sur le meurtre du jeune pêcheur sénégalais. Selon le document exploité par l’As, l’équipage de la pirogue où se trouvait Fallou Diakhaté, 19 ans, tué d’une balle samedi dernier, a provoqué la patrouille mauritanienne. « Au cours d’une mission de surveillance des pêches, une patrouille des Gardes côtes a intercepté dans la soirée du samedi 27 janvier 2018 dans la zone de Ndiago à la position (16 °06 N- 16°35 W) une pirogue sénégalaise qui péchait sans autorisation dans nos eaux territoriales », souligne la note de l’Armée. Laquelle précise : « Sommée d’arrêter, la pirogue a refusé d’obtempérer aux mises en gardes répétées de l’équipage et s’est même rapprochée du bateau de surveillance dans l’intention d’entrer en collision avec lui en vue de l’endommager ».

Face à cette situation, justifie l’Etat major, et « dans le but d’immobiliser la pirogue, le patrouilleur a procédé aux tirs sur le moteur de la pirogue ».

Après immobilisation de l’embarcation, « il s’est avéré que l’un de ses neuf occupants a été touché et il succomba à ses blessures quelques temps après », souligne le document.

L’Armée rappelle qu’en 2017, 62 opérations ont été opérées par les patrouilles de la Marine sans incident. Et souligne que « dans ce cas précis, le comportement provocateur de l’équipage de la pirogue a été à l’origine de cet incident regrettable qui a eu pour conséquence la perte d’une vie humaine ».

Auteur: Seneweb

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close