Mamadou Diop: « Le maire ne voit pas la couleur de la caisse d’avance »

L'ancien Maire de Dakar comparaissait hier à la barre du Tribunal correctionnel à titre de simple témoin. A 80 ans passé, Diop Le Maire a déclaré que la Caisse d'avance de la ville de Dakar n'est rien d'autre qu'un support abritant des fonds politique.

« Quand nous devions recevoir des hôtes, des acteurs politiques étaient financés par des fonds politiques. Le Président Senghor avait accepté d’inscrire les crédits dans le cabinet. Ces fonds servaient à alimenter les chefs religieux. J’ai eu à gérer ces fonds politiques. Le décret portant réglementation de la caisse d’avance, la procédure est d’ordre politique.  J’étais responsable politique pendant 45 ans. C’est fonds sont nécessaires pour n’importe quelle action politique. C’est le décret 2003 qui régit les deniers publics. Dans tous les grands ministères de souveraineté vous verrez des dépenses diverses. Et c’est nécessaire pour la vie de l’Etat. Le maire ne voit pas la couleur de la caisse d’avance. Quand j’ai été député j’ai  géré les fonds politiques de l’ancien président Senghor. Si on se permet maintenant de verser dans le déballage, c’est fini pour la République. Je suis en train de d’écrire un livre sur la gouvernance du pays. J’ai 82 ans, 60 ans au service de l’Etat. Les fonds politiques n’ont pas de traces. Ce que je donnais à Senghor n’avait pas de traces. Pour les fonds politiques on ne laisse pas de traces. Ce sont des fonds communément appelés les actes de gouvernement. »

(INFO: DAKAR HEBDO)

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close