Un mort à Vélingara : La Douane regrette et livre sa version des faits

Dans un communiqué transmis à la presse, les Douanes regrettent la mort d’un pèlerin qui se rendait à la ziarra de Médina Gounass. Ce dernier, atteint par balle par un douanier, a succombé à ses blessures.

«Au nom du ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, et du ministre chargé du Budget, le directeur général des Douanes, Oumar Diallo, et toute l’administration des Douanes regrettent cet incident malheureux et présentent leurs condoléances à la famille de la victime et aux autorités religieuses de Médina Gounass», lit-on dans le communiqué.

Les services dirigés par Oumar Diallo n’ont pas manqué de donner leur version des faits. «Le jeudi 8 février 2018, rembobinent-ils, des pèlerins en provenance de la Guinée-Bissau à destination de Médina Gounass (région de Kolda, Sénégal), à bord d’une dizaines de véhicules, ont été soumis par les agents du poste des Douanes de Nianao, aux contrôles de routine aux frontières avant l’établissement de passavants de circulation pour ces véhicules.»

Rappelant que «le passavant est un document douanier couvrant la circulation de véhicules étrangers sur le territoire national», l’administration des Douanes informe que les pèlerins en question «ont catégoriquement refusé de se soumettre auxdits contrôles et de s’acquitter des frais réglementaires de 2500 francs Cfa par véhicule relatifs à l’établissement de ces passavants de circulation».

Pis, lit-on dans le communiqué, les pèlerins «s’en sont, par la suite, pris aux agents et à la brigade». «Pour se dégager de cette situation lourde de danger, justifient les douaniers, des coups de sommation ont été tirés par les agents des Douanes pour disperser la foule, dont l’un a malheureusement atteint une personne de nationalité bissau-guinéenne. Cette dernière a finalement succombé à ses blessures.»

Auteur: Seneweb

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close