Visite de Travail : Weah demande au président Sall le soutien du Sénégal

George Weah, le Président de la République du Libéria est à Dakar. Il a été accueilli par son homologue sénégalais, le chef de l’État Macky Sall, avec qui il a animé un point de presse au palais présidentiel. Conférence de presse durant laquelle il s’est dit honoré de revenir au Sénégal. « Déjà c’est un grand honneur d’être là officiellement. Parce que quand j’ai commencé mon parcours (Ndlr : lors de leur campagne électorale), je venais souvent à Dakar pour voir le Président Macky Sall pour lui expliquer mes plans. Aujourd’hui je suis ici en tant que président de la République », a indiqué le président nouvellement élu.

Cependant, le Weah ne s’en cache pas. Il est aussi venu chercher le soutien du Sénégal, car ayant hérité d’un pays qui est dans une situation très difficile. « Mon gouvernement est un gouvernement jeune. Dans nos discussions, le conseil que le Président Sall m’a donné, c’est d’accroître nos relations pour aider les Libériens dans les domaines de l’agriculture, de l’éducation, et de la santé », a expliqué l’ancien Ballon d’or. Il a aussi souhaité que la coopération entre les deux pays puisse insister davantage sur l’éducation, mais aussi aider à la formation des Libériens dans les domaines de la santé, surtout.

« Ce n’est pas seulement un homme politique, c’est aussi un grand frère, qui peut faire beaucoup pour nous parce qu’on le voit au Sénégal. C’est un modèle. Nous avons un gouvernement, c’est très difficile (…) Nos ministres des Affaires étrangères vont discuter pour voir les programmes qu’on pourra adapter chez nous. Parce que chez nous on a besoin d’aide. Nous cherchons des moyens et je crois qu’on peut travailler ensemble pour les Libériens », a indiqué le Président Weah.

Le Président Macky Sall, lui, s’est montré ouvert quant au soutien que le Sénégal doit apporter à Weah et au peuple libérien. « Sur les questions de formation, d’encadrement, d’entrepreneuriat, le Sénégal a de l’expérience qu’il peut partager. Nous avons aussi fait beaucoup d’efforts à l’endroit des femmes où des mécanismes ont été trouvés y compris cette année (…) Sur le plan des ressources humaines, nous avons des écoles qui peuvent accueillir un certain nombre de Libériens, que ce soient de militaires ou des civils dans la formation de médecins militaires, de pilotes. Il y a une coopération possible fraternelle sud-sud », a déclaré le Président Macky Sall selon qui, la coopération pourra aussi être étendue aux ressources naturelles.

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Close