Escroquerie, confection de faux documents…: La Sûreté urbaine démantèle un réseau de faussaire 

Les hommes du Commissaire El Hadji Cheikh Dramé ont réussi un joli coup de filet. A la requête du sieur Mouhamadou Lamine Ndiaye, ils ont mis hors d'État de nuire deux individus répondant aux noms de E. H. M. Sall et M. Rahuf. Ces quidams ont usé de manoeuvres frauduleuses pour déposséder le nommé Mouhamadou Lamine Ndiaye de la somme de 2 millions Fcfa.

Tout est parti du désir exprimé par la victime d’aller en émigration en Allemagne. Sans arrière pensée Mouhamadou Lamine Ndiaye qui est commerçant de son état s’en est ouvert à un certain T. Baldé. Ce dernier lui a fait savoir qu’il avait un ami qui pouvait lui faire établir les documents de voyage moyennant la bagatelle de 2 millions Fcfa. Pour ce faire, il lui a suggéré d’ouvrir un compte à PostCash car son prétendu collaborateur travaille uniquement avec la poste.

Un accord a été vite trouvé. Mouhamadou Lamine Ndiaye comme indiqué a ouvert ledit compte. A la demande de T. Baldé, il l’a alimenté jusqu’à concurrence de 2 millions Fcfa. Mais grande a été sa surprise lorsque le même jour, vers 17 heures, il a remarqué, comme par enchantement que son téléphone n’avait plus de réseaux. Il s’est rendu à la Sonatel pour en avoir le coeur net.

Là-bas, ont lui a fait comprendre qu’il  était attributaire d’une nouvelle puce depuis un certain temps en lieu et place de l’ancienne. Ayant senti un mauvais coup, il a immédiatement suspecté T. Baldé à qui il avait remis et sa pièce d’identité et son passeport.

Au même moment, les investigations menées au niveau du département contentieux de la Sonatel ont permis d’identifier le malfrat qui avait réussi à imiter et valider des transactions frauduleuses sur le compte de la victime. Cité dans cette affaire, T. Baldé qui est étudiant résidant à Ouakam a été entendu par les limiers.

Bousculé de questions, il a balancé des noms pour se disculper. C’est ainsi qu’une réquisition a été à la Sonatel aux fins de géolocaliser un certain Bassirou sans autres précisions. Localisé à Ouakam par la police, il a cueill chez lui et conduit à la Sûreté urbaine pour les besoins de l’enquête.

Soumis au feu roulant des enquêteurs, il a révélé qu’en réalité il s’appelait El H. M. Sall. Il se dit commerçant domicilié aux HLM 4. Foulé, il a été trouvé porteur de deux pièces d’identité. La perquisition menée chez lui a permis de découvrir deux cachets estampillés « Los Angeles » et « Gestion contrôle phytosanitaire » puis deux passeports sénégalais établis aux noms d’A. Ndecky et A. Sam contenant sa photo.

Lors de son audition sur procès-verbal, il a expliqué son mode opératoire qui consistait à se faire passer pour le nommé Seck établi en France en utilisant le numéro Watsap 0033…..C’est sur ces entrefaites qu’il a réussi à ferrer sa victime avant de lui envoyer son ami et acolyte M. Rahuf, un pensionnaire dans une école de football de la place, qui devrait se charger du reste de la procédure à Dakar.

Ce dernier ayant reçu la pièce d’identité du plaignant les a remis à un certain C.O.Bâ qui les a modifié. A la place de la photo de Mouhamadou Lamine Ndiaye, il a mis la sienne en conservant toutes les filiations de la victime. C’est avec ce faux passeport qu’il s’est présenté à la Sonatel puis au bureau de PostCash sis au Rond-Point du Jet-d’Eau pour commettre son forfait.

Ayant eu vent de l’arrestation du cerveau de cette bande, quatre autres victimes des agissements du sieur El H. M. Sall se sont présentés à la Sûreté urbaine pour faire leur déposition. Parmi celles-ci, il y a un certain M. Ndiaye qui prétend avoir été grugé à hauteur de 15 millions Fcfa suivant le même mode opératoire. El H. M. Sall a nié ces allégations sans vraiment convaincre les enquêteurs.

Au terme de cette procédure rondement menée, El H. M. Sall et M. Rahuf ont été écroué avant d’être déférer au parquet pour les faits d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux, escroquerie au visa et introduction et maintien frauduleux dans un système informatique. Le nommé T. Baldé a eu plus de chance. Il a été libéré pour délits non constitués. Quant à C.O.B, il est activement recherché. 

(INFO: DAKAR HEBDO)

Related Articles

Laisser un commentaire

Close