Pour avoir détourné 1,750 million Cfa de leur association: Deux étudiants ressortissants de Toubacouta arrêtés par la S.U.

Une affaire de détournement présumé de fonds estimés à 1,750 million Cfa pollue actuellement l'atmosphère depuis un certain temps dans les rangs de l'Association des élèves et étudiants ressortissants de Toubacouta (Fatick) résidant à Dakar.

Deux étudiants répondent respectivement aux noms de A. G. et B. D. sont actuellement dans les liens de la détention préventive à la Maison d’arrêt de Rebeuss. Ils ont été cueill par les hommes du Commissaire El Hadji Cheikh Dramé, le patron de la Sûreté urbaine.

Ces deux compères ont été perdu par la lettre-plainte déposée à leur encontre par un certain A. B. qui s’était présenté dans les locaux de la S.U. sis au Commissariat central de Dakar, toutes griffes dehors.  Dans sa déposition, le plaignant a expliqué aux policiers-enquêteurs que les nommés A. G., B. D. et un troisième qui est élève chiffreur à la Présidence de la République, s’étaient prémunis d’un récépissé au nom de l’association dont il est le Président légitime, pour faire main basse sur une subvention que la Mairie de Toubacouta venait de leur octroyer.

Selon le plaignant, cet argent estimé à 1,750 million Cfa n’a jamais été versé dans le compte de ladite association par ce groupe d’étudiants qui conteste son leadership. Il a précisé que ces derniers avaient même porté sur les fonts baptismaux une association parallèle.

Soumis au feu roulant des enquêteurs lors de l’interrogatoire de confrontation, les mis en cause ont rejetés ces allégations, sans vraiment convaincre.

Au terme de l’enquête rondement menée par les hommes du Commissaire Dramé, l’élève chiffreur a été libéré. Il est certe allié à la tendance opposée au plaignant, mais le jour de la descente sur Toubacouta pour encaisser le pognon de la discorde, il a soutenu qu’il n’y était pas.

Au vu des indices graves et concordants de nature à motiver leur inculpation pour détournement de fonds, les sieurs A. G. et B. D. ont été écroué puis déféré au parquet du procureur.

(INFO: DAKAR HEBDO)

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close