FARBA NGOM SE DEFOULE SUR IDRISSA SECK ET OUSMANE SONKO

Le Mouvement « Sa Deug Deug » dirigé par Cheikh Tidiane Mbaye, fils du griot et président des communicateurs traditionnels, El Hadj Mansour Mbaye, a tenu un grand meeting samedi dernier aux Hlm. Une manifestation pilotée par Farba Ngom qui, d’ailleurs, en a profité pour se défouler sur le principal opposant au régime, actuellement, en l’occurrence Idrissa Seck. Il s’est également déchainé sur Ousmane Sonko le traitant de tous les noms d’oiseau. Le député maire des Agnam, qui se dit confiant quant à la réélection de Macky Sall en 2019, a exhorté ses camarades de parti et alliés de s’inspirer du mouvement « Sa Deug Deug».

L’avenue Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké a refusé du monde samedi dernier à l’occasion du meeting organisé par Farba Ngom, faisant en même temps office de rentrée politique pour son poulain Cheikh Tidiane Mbaye. Griots, chanteurs traditionnels, leaders politiques locaux, ministres de la Républiques, entres autres personnalités, ont répondu à l’appel du député maire des Agnam. Celui-ci a profité de cette tribune pour descendre en flammes l’opposition notamment Idrissa Seck qui ne cesse de vouer aux gémonies le régime de Macky Sall.

Faisant allusion au leader de Rewmi, Farba Ngom a ainsi estimé qu’au regard du bilan du chef de l’Etat, « il ne sert à rien de polémiquer avec des vestiges politiques d’un autre âge, des politiciens paresseux aux inté- rêts inavoués et dont les cœurs ne peuvent supporter les réussites du président Sall aux côtés des populations du Sénégal ». Pis, il affirme que le « le bilan de Macky Sall suffit largement comme réponse au pacha de Saint-James, imbu de sa personne, pour qui tout dans la vie se résume à l’argent». La preuve, dit-il, depuis qu’il demande aux Sénégalais leurs suffrages, son score ne cesse de dégringoler. « Preuve de son rejet par le peuple qui n’a que trop souffert de ses coups bas et qui ne lui accorde plus aucun crédit », a-t-il indiqué.

Farba Ngom estime que le président de Rewmi perd son temps et son argent en achetant des véhicules de marque pour sillonner l’intérieur du pays. « Il pense que ce sont ces tournées à l’inté- rieur du pays avec des discours grandiloloquents et des récitations de versets coraniques qui vont lui donner le pouvoir. Qu’il se détrompe ; cela ne nous empê- chera pas de rempiler en 2019. Les Sénégalais ne voteront pas pour lui », a-t-il déclaré. Toujours selon le griot de Macky Sall, le bilan du chef de l’Etat doit également servir de réponse à tous ces nains politiques dont le plus malheureux (Ndlr : Ousmane Sonko) a été récemment pris en flagrant délit de mensonge sur des millions imaginaires à verser aux députés. « Son stratagème a été mis à nu en plein jour à l’Assemblée par le président Niass », a-t-il tonné. Non sans s’interroger si sérieusement dans ce Sénégal de 2018, « on devrait encore se référer à la « moralomanie» de ces gens de l’opposition, dont les idées revanchardes sont éloignées de l’expérience présente».

FARBA NGOM MENACE LES MEMBRES DE SON CAMP…

Farba Ngom exhorte, par ailleurs, l’Alliance pour la République (APR) à se mobiliser pour « faire face à cette opposition aux abois». Il ajoute que l’APR doit se mobiliser avec l’ensemble de ses alliés pour réélire le candidat Macky Sall dès le premier tour. Non sans préciser que si cela ne dépend que de son bilan, le chef de l’Etat ne devrait même pas descendre sur le terrain pour battre campagne. Il demande en outre aux autres responsables de l’APR et de la mouvance présidentielle de s’inspirer de la mobilisation de samedi dernier aux Hlm pour conforter la majorité présidentielle. « Mais qu’elle soit faite dans la sincérité, dans le respect du pacte qui nous lie au président Sall et sans aucun calcul politique. Ma démarche s’inscrit exclusivement dans le cadre de la réélection de Macky Sall. Et toute personne qui décidera d’imiter ma démarche doit l’inscrire dans le même cadre. Pas de calculs politiques ou d’ambitions cachées. Tous ceux qui voudront adopter ma démarche pour des intérêts personnels ou pour semer le désordre dans les bases politiques des autres responsables du parti ou des alliés se prendront à leur propre jeu.

La réélection de Macky Sall doit être notre seul objectif et il ne devrait pas y voir aucun autre», a-t-il martelé. Réaffirmant être assuré de la victoire de Macky Sall, il demande à l’opposition d’avoir un esprit républicain et de ne parler aucunement de fraude en 2019. « Chacun va disposer d’un PV. Sans compter les observateurs, les téléphones portables pour filmer les éventuels fraudeurs. Que les membres de l’opposition ne nous parlent pas de fraude. Certains d’entre eux veulent un prétexte pour semer la zizanie et le trouble dans ce pays parce qu’ils savent déjà qu’ils seront battus», a conclu Farba Ngom.

LAS

Related Articles

Laisser un commentaire

Close