Coup de filet de la Sûreté Urbaine: Un agent du port et un étudiant arrêtés dans une affaire de vol de voiture

Les sieurs M.S. et S. D. ont des soucis à se faire. Ils ont été interpellés récemment par la Sûreté Urbaine pour les faits d’abus de confiance, de faux et usage de faux et de recèle. Le nommé S.D. qui est étudiant de son état a été le premier a être pris dans les filets des hommes du Commissaire Dramé. Il avait acheté sur la base de faux papiers un véhicule volé de type Chevrolet à 1,8 million Cfa. Bousculé de questions, il a balancé sans hésiter le nom de celui qui l’avait vendu le véhicule incriminé. Il s’agit d’un certain M.S. domicilié à Niary Tally, se disant agent du port. Interpellé à son tour, M.S. a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a toutefois, indiqué que la fameuse Chevrolet lui avait été cédé par le nommé J.M.L.F. Ce dernier qui avaient déjà eu des démêlés avec la justice pour des faits similaires, n’a rien trouvé de mieux à faire que de prendre ses jambes à son cou. A-t-il été informé par le sieur M.S. avec qui il était en relation d’affaires? Mystère et boule de gomme. En tout cas depuis que cette affaire a éclaté, il est aux abonnés absents. Le fugitif faisait d’ailleurs l’objet d’une plainte de la part d’un gérant de voiture de location domicilié à la Cité Damel. Ce dernier répondant au nom S. N. avait loué un de ses véhicules pour une durée de 10 jours au nommé J.M.L.F. A la fin de ce contrat de location, le requérant a constaté avec amertume que son client était devenu injoignable. C’est  plus tard qu’il a sû que son vehicule avait été vendu puis revendu à des tiers. C’est sur entrefaites que les mis en cause ont été écroué.  Au terme de leur délai légal de garde-à-vue qui a dû être prolongé pour les besoins de l’enquête préliminaire, ils ont été déféré au parquet. 

(Par Siaka NDONG )

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close