Souleymane Jules Diop : « Sur 275.000 Demandeurs D’emplois Enregistrés Par An, Seuls 6% Sont Qualifiés »

Le ministre en charge du suivi du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), Souleymane Jules Diop a révélé, samedi à Ngayokhème (Fatick), que sur les 275.000 jeunes demandeurs d’emplois enregistrés annuellement, seuls 6% d’entre eux ont la qualification ou le profil d’un métier.
’’Il y a 275.000 jeunes demandeurs d’emplois qui arrivent par an sur le marché du travail et seulement 6% ont une qualification par rapport à un métier’’, a déclaré M. Diop au cours d’un forum axé sur l’impact social des réalisations de l’Etat dans la région de Fatick.

« Le président de la République qui a pris conscience de cette situation a pris l’option de mettre en place le COS Pétro-Gaz, ou encore l’institut national du pétrole et du gaz pour appuyer la formation professionnelle des jeunes dans des métiers porteurs » a indiqué Souleymane Jules Diop.

Qui a assuré que ’’d’ici cinq ans le Sénégal aura la possibilité de faire le plein emplois’’. ’’C’est pourquoi, dit-il, dans les années à venir l’enjeu n’est pas d’avoir un emploi mais d’avoir la qualification à l’emploi’’.

’’L’enjeu c’est la formation professionnelle, éduquer nos enfants, les former dans les métiers porteurs du gaz ou du pétrole pour aider les jeunes à sortir de la pauvreté et de l’ignorance’’, a-t-il expliqué.

Le ministre en charge du PUDC a en outre souligné que les pays les plus avancés dans le monde doivent leur position à l’éducation et à la formation de leurs populations. ’’La jeunesse est une richesse’’, a-t-il rappelé.Conscient du fait que 150.000 sénégalais quittent chaque année le monde rural du fait des difficultés pour s’installer à Dakar, le président de la République « a dégagé un budget de 336 milliards de francs CFA pour mener des politiques destiner à maintenir les populations dans leurs terroirs’’, a-t-il déclaré.

Le maire de la commune de Ngayokhème, Mbagnick Ndiaye, par ailleurs ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie, son collègue des Sports, Matar Bâ, des autorités administratives, et des élus locaux de la région avaient pris part à la cérémonie.

APS

Related Articles

Laisser un commentaire

Close