Mamadou Ndoye, le poste de ministre d’Etat et les 4 millions

Mamadou Ndoye se veut très clair : « je n’ai jamais formulé une demande pour un poste de ministre d’Etat ». L’ancien Secrétaire général de la Ligue Démocratique (LD) a apporté cette précision lors de l’émission « Opinion », ce dimanche, sur Walf tv. Rabattant ainsi, au passage, le caquet à Seydou Guèye qui avait déclaré que les critiques de Mamadou Ndoye envers le pouvoir n’étaient que l’expression d’une frustration mal contenue causée par la fin de non recevoir à lui opposée pour son aspiration à obtenir le grade de ministre d’État.

Ces accusations balayées d’un revers de main, l’ancien Secrétaire général de la LD de rapporter ce qui s’est réellement passé, selon lui. « Quand j’ai été porté à la tête de la LD, j’ai étais reçu es qualité par le président de la République. C’est le Président Macky Sall lui-même qui a évoqué le poste de ministre d’Etat en faisant savoir qu’il y a beaucoup de gens autour lui qui lui réclament un poste de ministre d’Etat. Et qu’en l’état actuel, il pouvait plus en donner. Qu’il en a distribué deux trois pour des raisons historiques. C’est alors qu’il m’a proposé un poste de ministre-conseiller que j’ai décliné. J’ai refusé ce poste pour garder ma liberté de ton et d’action en tant que Secrétaire général de la LD », a rappelé, en substance, Ndoye.

Une précision qui lui a permis d’embrayer sur l’histoire des 4 millions F CFA que d’aucuns avaient argué comme étant la pomme de discorde entre le LD et la LD Debout dont il est membre fondateur. « Les 4 millions F CFA m’étaient destinés comme d’autres leaders de Benno Bokk Yaakaar en bénéficient. C’est moi qui ai décidé librement de les céder à mon parti pour soutenir une cause politique à laquelle je crois. J’ai donc accepté de prendre cet argent parce que ce n’est pas de l’argent sale, il a été voté par l’Assemblée nationale pour le président de la République qui en dispose de manière discrétionnaire. Et même si mon parti n’en voulait pas, je ne l’aurais pas retourné. Je considère qu’une organisation humanitaire en ferait bon usage pour aider les populations démunies », a martelé Ndoye.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close