Jules Diop : « Nous n’allons pas regarder les politiciens déstabiliser le pays »

Souleymane Jules Diop était, ce week end, à Fatick où il s’exprimait sur les réalisations du gouvernement dans la région, à travers le Pudc. Le ministre en a profité pour lancer un message aux détracteurs de Macky Sall, notamment à Idrissa Seck. Qui avait déclaré qu’il changerait l’hymne du Sénégal, une fois élu président.

« Il n’a même pas dit dans son programme qu’il va s’entretenir avec les gens. Que personne ne vous trompe. Rien ne peut se faire en une seule journée. Nous (le gouvernement) sommes sur la bonne voie », a-t-il indiqué aux fatickois, tout en leur citant les réalisations du gouvernement.

« Nous avons suffisamment de pétrole. Et selon notre ministre en charge de ce département, un seul puits creusé correspond à la production nationale du Gabon. Nous n’allons pas regarder des politiciens déstabiliser un pays qui a du pétrole et du gaz. Nous ne l’acceptons », a-t-il prévenu.

« Nous n’accepterons pas que des personnes louent des partis politiques pour se présenter à l’élection présidentielle et qu’on se retrouve avec une centaine de candidats qui bloquent notre système électoral. Si c’était à la coupe du monde, la présidentielle serait la phase finale. Chacun peut y participer. Mais, on ne peut pas vouloir jouer un match de qualification tout en refusant de jouer à un match de poule », assène le ministre.

Selon Souleymane Jules Diop, voler une élection n’est plus chose possible au Sénégal. « Les inscriptions se poursuivent. Il n’y a pas de secret. On ne peut plus voler les élections au Sénégal ». « Nous devons élire un président de la république. Le fauteuil présidentiel est un et non deux. Nous devons nous unir. Ce combat nous devons être les premiers à y participer », suggère-t-il.

Auteur: Ndèye Fatou NDIAYE – Seneweb.com

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close