Mame Boye Diao : “Le droit d’indignation est légitime, mais a des limites”

Le responsable politique de Kolda et l’inspecteur des Impôts, Mame Boye Daiw reconnait sur les ondes de Sud Fm, au maire de Sacré Cœur –Mermoz,  Barthélémy Dias le droit d’indignation. “Le droit d’indignation est légitime pour tout citoyen de jeter un regard sur l’action publique. Il découle de 2012 avec la reddition des comptes exigée par les citoyens”, admet-il.

“Mais, s’empresse-t-il de préciser que ce droit d’indignation a des limites. Il ne doit pas fait dans les insultes et dans les invectives et dans les insultes mais par des arguments. Personne n’a le droit d’insulter un corps constitué de l’Etat”.

Selon Mame Boye Diao, les actes politiques doivent être réglés que par des actes politiques et dans les injures. C’est l’allusion faite aux péripéties de l’arrestation de Barthélémy Dias.

Dans ce registre, il invite ses camarades de l’Alliance pour la République (APR) et de Bennoo Bokk Yaakaar de ne pas répondre aux invectives mais d’axer leurs communications sur des actes bilanciels.

Par ailleurs, il adhère au projet de loi relatif au parrainage citoyen en ce sens qu’il (parrainage) ne doit pas être une source de ségrégation entre les candidats à la présidentielle. “La nouveauté est  une universalité”, se réjouit-il, avant d’estimer qu’il y a matière à réfléchir sur la représentativité, sur le parrainage et sur la transhumance.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close