Dette intérieure : L’Etat se donne bonne conscience avec 400 milliards sur le dos

Dette intérieure : L’Etat se donne bonne conscience avec 400 milliards sur le dos

La polémique ne cesse d’enfler sur l’idée que les caisses de l’Etat sont vides pour certains, et que les gens du pouvoir défendent becs et ongles. Et sans prendre en compte le rituel des sénégalais qui serait une véritable jauge, ce débat d’ordre pécunier semble amuser la galerie.

Dans quel pays sommes-nous ? Certainement au Sénégal. Un pays atypique où le point de ralliement de tous les paradoxes existentiels s’y donnent rendez-vous. Si non comment comprendre que l’on soutienne que les caisses de l’Etat sont pleines et que d’autres jurent que le pays traverse une véritable tension financière. Qui a raison où qui a tort ? En tous les cas, l’écrasante majorité des sénégalais qui peinent à joindre les deux bouts sont très bien placés pour trancher cette question devenue à la limite politique pour ne pas dire électoraliste. L’Etat doit plus de 400 milliards à la dette intérieure. Les BTP, les Université privée, les structures de santé et bien d’ trancher cette question devenue à la limite politique pour ne pas dire électoraliste. L’Etat doit plus de 400 milliards à la dette intérieure. Les BTP, les Université privée, les structures de santé et bien d’autres entreprises nationales sont toutes dans le lot. Si donc Birima Mangara le ministre du Budget affirme qu’il y a de l’argent dans les caisse, cela laisse pantois tout un sénégalais.

Senegal7.com

Related Articles

Laisser un commentaire

Close