Usage d’arme à feu: le cow-boy de Bourguiba lâché par son avocat

On en sait un peu plus sur l’identité de l’auteur de plusieurs coups de feu sur l’avenue Bourguiba. Ce « Cow-boy » des temps modernes n’est personne d’autre que le fils d’un certain…Farba Ngom domicilié dans le quartier chic des Almadies, sans autres précisions. Le jours des faits, le « Pistolero » était à bord d’une rutilante Range Rover. La bagnole était conduit par son chauffeur répondant au nom de Demba Diao. Pris dans un embouteillage monstre en cette veille de la fête de Korité, Ablaye Ngom, puisque c’est de lui qu’il s’agit n’a rien trouvé de mieux à faire que de sortir son pistolet pour tenter de « corriger » un automobiliste qui l’empêchait d’avancer. Celui-ci  s’est révélé être plus tard le sieur Fallou Ndiaye. Il était au volant d’une voiture de type Ancato, immatriculée TH avec un de ses collègues de travail. Fallou qui n’est pas du genre à se laisser intimider, a refusé d’obtempérer à la pression du sieur Ablaye Ngom qui avait un pistolet de marque ISSC M22 Handels/GMBH, aux poings. L’effet du jeûne aidant, les mots ont volé très bas entre les deux hommes. C’est sur ces entrefaites que le sieur Ablaye Ngom après un coup de sommation, a pointé son arme sur Fallou Ndiaye avant de tirer à bout portant sur le véhicule de ce dernier crevant ainsi deux pneus. Il s’en est suivi une véritable bagarre rangée sur l’avenue Bourguiba entre les protagonistes. Ces gladiateurs qui se sont livrés en spectacle, ont ainsi transformés le temps d’une apres-midi, cette célèbre avenue très fréquentée surtout durant les heures de pointes, en un champs de bataille où tous les coups étaient permis, comme au Far-West. Un agent de la police de la circulation en faction n’ayant rien oublié de ses cours de l’École nationale de police est intervenu énergiquement pour désarmer Ablaye Ngom. Après l’avoir bien maîtrisé, il a aussitôt câblé les hommes du Commissaire Sène de Dieuppeul. Sans désemparer, ce dernier a donné ordre à la police secours de son service de se rendre rapidement sur les lieux du rixe aux fins d’intervenir. Arrivés sur place, Ablaye Ngom, son chauffeur de même que le sieur Fallou Ndiaye et son collègue Bara Tall avaient déjà été bien cravatés. Il ne restait plus qu’à les conduire manu militari au poste de police à bord du panier à salade. Entendus sur procès-verbal, tout ce beau monde a été finalement placés en position de garde-à-vue avant d’être déféré au parquet du Procureur. C’était à la veille de la Korité. Les mis en cause sont poursuivis entre autres pour les faits d’usage d’arme à feu, destruction de biens appartement à autrui, menaces de mort (Ablaye Ngom), troubles à l’ordre public, rixe sur la voie publique et violence et voie de fait (pour tous). Coups de théâtre dans cette procédure. Aux dernières nouvelles, l’avocat du sieur Ablaye Ngom qui avait êté constitué dès l’interpellation de son client se disant directeur de société, s’est désisté contre toute entente. Et ce, selon une source proche du dossier pour des raisons de convenances personnelles. Affaire à suivre…

[Par Siaka NDONG]

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Close