Solide en défense, emmené par Neymar, le Brésil élimine le Mexique

Malmené en début de match par le Mexique, le Brésil est monté en puissance pour s’imposer (2-0). La Seleçao affrontera la Belgique ou le Japon pour une place dans le dernier carré.

Le match : 2-0 pour le Brésil

Le Brésil aime les quarts : il les disputera pour la 17e fois lors des 19 dernières éditions ! Ce lundi, il s’est qualifié en s’imposant contre le Mexique (2-0). Sans Casemiro, suspendu, il affrontera la Belgique ou le Japon pour une place en demi-finale.

Longtemps perturbé par le pressing très haut du Tri, par son rythme aussi, il a su se montrer patient. Et très solide (voir par ailleurs). Sous la chaleur de Samara (30°C), les 20 premières minutes ont été très compliquées pour la Seleçao qui a subi la furia adverse (2e, 15e, 22e, 26e). Mais le Mexique n’a pas pu tenir physiquement et il n’a pas marqué tôt dans la rencontre comme il espérait le faire.

Memo Ochoa, peut-être le meilleur gardien du Mondial pour le moment, a été largement sollicité. Il a repoussé difficilement des frappes de Neymar (5e, 25e), Gabriel Jesus (33e) et Coutinho (48e). Enfin utile au Brésil, Willian a servi de relai à Neymar pour l’ouverture du score brésilienne (51e). Le Parisien, très actif et très visé par les Mexicains, a aussi été à l’origine du but de Firmino, à la 90e.

0/7

C’est la septième fois de suite que le Mexique atteignait les 8es de finale du Mondial. Et c’est la septième fois de suite que le Tri se fait éliminer à ce stade de la compétition. Cela fait donc 32 ans que les Mexicains n’ont pas disputé un quart de finale.

Le fait : Avec la Canarinha, on ne passe pas

Depuis le début de la Coupe du monde, deux défenses impressionnent : celle de l’Uruguay et celle du Brésil. Contre le Mexique, l’arrière-garde de la Seleçao a encore été très solide malgré les absences de Danilo et de Marcelo. Sur les ailes, Fagner et Filipe Luis ont un peu souffert en début de match face à Vela et Lozano mais ils ont été ensuite au niveau. La défense centrale a été impériale. Si le Mexique a cadré un seul tir, c’est notamment parce que Silva (7 dégagements) et Miranda ont bloqué 7 ballons.

Auteur: L’Équipe – Lequipe

Related Articles

Laisser un commentaire

Close