Le PDS promet le feu à Macky Sall…Le 13 juillet

Le pays va renouer avec les manifestations tous azimuts à partir du 13 juillet prochain. Cette déclaration est du responsable libéral Me Amadou Sall qui aux côtés d’autres ténors du Parti Démocratique Sénégalais lors de leur face à face avec les journalistes.

Selon l’ancien ministre sous l’ère Wade la candidature de Karim Meissa Wade ne souffre d’aucune irrégularité. Il dira en outre que dès lors que la commission d’inscription sur les listes électorales du Koweït a accepté que  Karim Meissa Wade qui s’est déplacé du Qatar où il est exilé par Macky Sall et son régime jusqu’au Koweït, sa candidature ne peut plus être contestée. Et l’avocat libéral de continuer à dire que le candidat du PDS est et demeure le fils du président Abdoulaye Wade. En plus lors du jugement par la CREI, le verdict était très clair dans ce domaine où il est dit que la Cour n’avait pas les compétences de faire perdre à Karim Wade ses droits civils. Dès lors qu’il s’est légalement présenté devant une commission et que cette dernière n’a pas interdit son inscription, en lui délivrant un récépissé numéro 80651515 daté du 16 avril 2018, le ministère de l’intérieur n’a plus le droit de se prononcer sur la candidature de Karim Wade.
C’est dans ce sens que le PDS demande aux militants, sympathisants et souteneurs de descendre dans la rue pour empêcher à Macky Sall de faire une forfaiture.
Pour terminer, Me Amadou Sall pense qu’il n’est pas possible d’organiser une élection présidentielle sans Karim Wade et que le PDS n’acceptera pas et fera face.

Related Articles

Laisser un commentaire

Close