Pénurie à Dakar : un consumériste veut la démission du gouvernement

« On vous dit la date du 20 juillet, moi je n’y crois pas en tout cas. Et j’espère me tromper. Mais le 20 juillet c’est dans deux semaines. Si à cette date les promesses faites ne sont pas tenues, je pense que les gens devraient se démettre. Les autorités, notamment le gouvernement, qui ont fait ces promesses aux populations, qui ont fait naître ces espoirs devraient avoir le courage de se démettre et de laisser la place aux autres », a-t-il dit dimanche à l’émission Grand Jury de la Radio futurs médias (privée).

Ainsi pour l’avocat, « l’honneur voudrait qu’on se démette (…) quand on fait des promesses aussi grosses et qu’on n’ait pas pu les tenir ».

Néanmoins, a-t-il objecté, « il faudrait que la population engage la bataille de l’eau. Parce qu’il n’y a que comme ça que l’Etat peut comprendre le niveau de détresse et de révolte des populations ».

Cette révolte doit se faire « pacifiquement d’accord… mais en montrant absolument à l’Etat que ne pouvons pas continuer à payer des factures d’une eau qu’on ne reçoit pas », a suggéré Me Kane.

A Dakar, plusieurs quartiers sont restés des mois sans eau.

Related Articles

Laisser un commentaire

Close