Procès en appel de khalifa Sall: la défense enregistre sa première débâcle (Par Siaka Ndong)

Khalifa Sall et ses co-prévenus ont été attraits hier devant la barre de la Cour d’Appel de Dakar. Ils sont rejugés entre autres devant cette juridiction pour des faits d’escroquerie portant sur des deniers publics. La défense qui était en ordre de bataille à l’ouverture de ce procès, a subi un premier revers. Toutes les requêtes qu’elle avait introduite notamment celles relatives au renvoi de ce procès et à l’inconstitutionnalité de la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall, ont été purement et simplement rejetées. Toutes griffes dehors, la défense a décidé de ne plus plaider tant que l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO favorable à leurs clients n’est pas pris en compte dans le dossier. Joignant l’acte à la parole, elle a décidé de bouder l’audience pour exiger que les droits des prévenus soient respecter. Le juge Demba Kandji a campé sur sa position. Dans la foulée, il a pris acte de la décision des avocats du Maire de Dakar, à l’exception de ceux des deux percepteurs, de boycotter l’audience. « Je n’ai pas sous mes yeux un dossier estampillé CEDEAO », a-t-il déclaré. Malgré ces précisions, Khalifa Sall a refusé de ne plus piper mot dans ce procès sans la présence de ses conseils. Pour les avocats de l’État, la défense  a opté pour le dilatoire. C’est la raison pour laquelle, à les en croire, elle ne veut pas de ce procès. Finalement, cette audience qui a été marqué par plusieurs incidents,  a été suspendue. Et ce, après une âpre  bataille procédurale qui a duré près de 10 tours d’horloge. Les exceptions préjudicielles seront ce matin au menu de cette deuxième journée de ce procès dit de la Caisse d’avance de la Mairie de Dakar. En première instance, on se le rappelle, l’édile de la capitale avait écopé de 5 ans de prison ferme.

Related Articles

Laisser un commentaire

Close