Kolda-Cécile Compaoré Zoungrana : « 21,9% des femmes n’ont pas d’accès à la contraception moderne »

Kolda-Cécile Compaoré Zoungrana : « 21,9% des femmes n’ont pas d’accès à la contraception moderne »

Hier, à Kolda, la Journée Mondiale de la Population (JMP) a été célébrée.Le thème qui a été choisi est intitulé « La planification familiale est un droit humain ». Cette manifestation a été une occasion pour la représentante du Fonds des Nations Unis pour la population (UNFPA) au Sénégal, Cécile Compaoré Zoungrana, d’alerter l’Etat sur la situation de la planification familiale dans cette région, selon Direct info.

A Kolda, il a été constaté que le besoin, en matière de Planification familiale, n’est pas satisfait. Les femmes de cette localité, essentiellement constituées de jeunes, n’arrivent toujours pas à éviter les grossesses indésirables. Selon Cécile Compaoré Zoungrana, cette situation s’explique, en grande partie, par les « barrières économiques, sociales et culturelles », en rapport avec les normes sociales en vigueur. Elle a précisé que les défis demeurent toujours nombreux au Sénégal. Plaçant donc les femmes du pays dans une situation précaire.
Pour faire disparaitre cette situation, la représentante de l’UNFPA au Sénégal a annoncé que cela passera dans le cadre de la stratégique nationale de la planification familiale 2016-2020 qui a, pour objectif, d’atteindre les 45% de taux de prévalence contraceptive en 2020. « Cet objectif, très important, pourrait être atteint si tous les besoins en matière de planification familiale étaient satisfaits », a déclaré Madame Zoungrana.

La représentante de l’UNFPA n’a pas manqué de souligner les progrès intéressantes réalisées par l’organisme qu’elle représente au Sénégal. Elle a fait savoir que près de 700 millions de femmes, vivant dans les pays en voie de développement, font recours à la contraception moderne. Mais, plus de 214 millions de femmes souhaiteraient éviter ou espacer des grossesses sans passer par l’utilisation de la dite méthode. Alors que ce système a permis de sauver plus de 60 millions de femmes dans le monde entier et de réduire, d’un tiers, le nombre de décès maternels en 2016.

Related Articles

Laisser un commentaire

Close