Coup de filet: comment Aziz Ndiaye a été arrêté par la Section de recherches (Par Siaka Ndong)

La Section de recherches de la gendarmerie nationale a réussi un joli coup de filet en mettant hors d'état de nuire l'opérateur économique et non moins ancien promoteur de lutte. Aziz Ndiaye qui était dans le collimateur des gendarmes est en garde-à-vue depuis le mardi dernier dans les locaux de la Section de recherches sise à la caserne Samba Diéry Diallo de Colobane.

Le mis en cause s’adonnaient à un trafic intense de faux produits oléagineux estampillés J’adore. Aziz Ndiaye se croyant ainsi plus malin que tout le monde, n’avait rien trouvé de mieux à faire dans le cadre de ses activités délictuelles que d’écouler frauduleusement sur le marché national notamment dans certains supermarchés très prisés de la place, de l’huile portant l’étiquette J’adore alors qu’il n’en est rien. En réalité Aziz Ndiaye trompait tout simplement ses clients en commercialisant en lieu et place de l’huile J’adore dont il a pourtant l’exclusivité de la vente au Sénégal,  un autre produit de la marque Elita qui serait de qualité inférieure. Cette tromperie qui a permis au PDG de la société Aziz Bussiness Company (ABC) de se faire beaucoup d’argent consistait à déverser sur le marché des produits de qualité douteuse pour la consommation sous de fausses emballages. Comme toute chose à une fin, le pot aux roses a été finalement découvert. Sans désemparer, la gendarmerie a effectué une descente inopinée dans l’entrepôt du mis en cause. Cette opération coup de poing a permis aux éléments interpellateurs de la Section de recherches de mettre la main sur plusieurs ouvriers travaillant pour le compte du sieur Aziz Ndiaye. Ces derniers qui ont été surpris en train de coller des  étiquettes sur des bouteilles soit disant de la marque J’adore ont été alpagué. Bousculés de questions, ils ont balancé sans ambages le nom de leur patron comme étant le cerveau de cette vaste entreprise de tromperie sur la nature d’un produit alimentaire. C’est sur ces entrefaites que le PDG  de la société Aziz Bussiness Company (ABC) a été mis aux arrêts. Aziz Ndiaye risque gros dans cette affaire même s’il bénéficie conformément à la loi de la présomption d’innocence. L’enquête rondement menée par les redoutables et redoutés pandores de la Section de recherches se poursuit. Nous y reviendrons. 

Related Articles

Laisser un commentaire

Close