Drame au stade demba Diop: 15 juillet 2017-15 juillet 2018, 1 an déjà

Le samedi 15 juillet est une date que les sénégalais n’oublieront jamais. A cette date, notre pays a vécu sa plus grande tragédie de l’histoire du football sénégalais. La finale de la Coupe de la Ligue entre le Stade de Mbour et l’Union Sportif de Ouakam jouée au Stade Demba Diop a viré au drame. L’affaissement d’un pan d’un mur du stade avait causé, officiellement, huit (8) morts et 477 blessés du coté des supporters du Stade de Mbour.

Le 15 juillet 2017, le monde du football Sénégalais a connu son plus grand drame. Un an après ce tragédie, Mbour ne s’en remet toujours pas. Le drame a laissé derrière d’énormes dégâts.

Assane Faye victime de ce tragédie, reconstitue les faits pour le journal l’OBS. « Je pleurais, je pensais à la mort, car j’avais perdu tout espoir de vivre. A cet instant, j’ai pensé à ma mère. J’ai crié son nom. Je peux dire que je suis un miraculé, mais je devais mourir. Je me voyais déjà mort »

Reconnu dans un premier temps coupable, le US Ouakam avait écopé 7 années de suspension et était relégué dans les divisons inférieurs. Mais l’affaire a pris une autre tournure après l’intervention de la TAS (Tribunal Arbitral du Sport). Ce dernier qui a jugé que les responsabilités étaient partagés entre les deux club a réintégré Ouakam dans le championnat après neuf journées jouées.

Malgré la médiation du président de la république, Macky Sall qui a tenté de calmer la tension, Mbour n’a toujours pas pardonné, il avait même décidé de déclarer forfait pour les deux matchs l’opposant à Ouakam.

Voici les regrettés victimes du drame

Related Articles

Laisser un commentaire

Close