Exclusivité/Liberté 6: Un malfrat brûlé vif par ses bourreaux (Par Siaka Ndong)

Un voleur présumé a été aspergé d'essence avant d'être brûlé vif par ses bourreaux. Cette scène horrible a eu lieu le week-end dernier dans un garage de mécaniciens à Liberté 6. La victime qui est entre la vie et la mort, est actuellement en observation au service de réanimation de l'hôpital principal de Dakar. Les auteurs de cette tentative de meurtre ont été arrêtés. 

Dans la nuit de vendredi à samedi, vers les coups de quatre heures du matin, un individu dans un piteux état s’est présenté au poste de police de Grand-Yoff. Le quidam qui s’est révélé être plus tard un célèbre caïd bien connu des services de police, avait des brûlures partout sur le corps. Interrogé sommairement, il a indiqué avoir été aspergé d’essence  par des individus dans un garage de mécaniciens sis à Liberté 6. A l’en croire, l’un d’entre eux qui détenait un briquet l’a actionné sans état d’âme, le brûlant ainsi gravement. Étant donné que son pronostic vital était engagé, il a a été évacué d’urgence dans un premier temps à l’hôpital général de Grand-Yoff ex-Cto avant de se retrouver finalement, au vu de son état critique, à l’hôpital principal où il est toujours en observation au service de réanimation. Sans désemparer, les hommes du Commissaire Diallo, se sont transportés sur les lieux indiqué plus haut par le plaignant. L’enquête rondement menée a permis de mettre la main sur ses bourreaux. Il s’agit d’un vigile (M.B) et du patron du garage (P.C.). Soumis au feu roulant des policiers-enquêteurs, les mis en causes ont reconnu les faits qui leurs sont reprochés. Toutefois, ils ont précisé lors de leur audition sur procès-verbal, qu’ils ont voulu tout simplement l’intimider avec les flammes d’un briquet après l’avoir arrogé d’essence. Malheureusement pour eux, lors de cette séance d’extorsion d’aveux, le sieur O.B. qu’ils avaient appréhendé cette nuit-là pour des faits de vol, a pris feu. Pour se tirer d’affaires, les nommés M.B. et P.C. ont juré sur tous les livres saints que leur intention n’était pas de l’immoler par le feu. Malgré leurs explications sur fond de dénégations, les mis en cause ont été écroué avant d’être déféré hier au parquet du Procureur,au terme de leur délai légal de garde-à-vue. Affaire à suivre…

Related Articles

Laisser un commentaire

Close