UGB de Saint-Louis : Les étudiants décrètent un « vendredi noir »

UGB de Saint-Louis : Les étudiants décrètent un « vendredi noir »

Pour dénoncer les lenteurs de la justice sur l’assassinat de Fallou Séne, les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis ne feront pas cours toute la journée.

Pas de cours à l’Université Gaston Berger. Les étudiants ont décrété aujourd’hui une « journée noire », ce, pour dénoncer les lenteurs constatées sur le dossier de leur camarade Fallou Séne, tué par balle le 15 mai dernier par les forces de l’ordre. Depuis presque 3 mois, l’enquête n’a pas encore abouti à grand-chose.

« Nous déplorons le manque de bonne foi des autorités et le silence complice des populations parce qu’on a l’impression d’être seul dans le combat. Avant d’être étudiant, Fallou Sene est citoyen et donc tous les hommes épris de justice devraient se battre pour dénoncer ces lenteurs », a déclaré Alex Mapal Sambou, président de la Coordination des étudiants de Saint Louis (Csel), joint au téléphone par nos confrères du journal Le Quotidien.
Cette journée sera aussi ambiancée par des récitals de coran pour rendre hommage à Fallou Séne. Toutefois, les étudiants menacent de « passer à la vitesse supérieure, si rien n’est fait sur le dossier de leur camarade ». M. Sambou regrette qu’au « Sénégal pour se faire entendre, il faut poser des actes de violence ».

Alex M Sambou a aussi fait savoir que « même l’avocat de la famille Assane Dioma Ndiaye n’a aucune audience avec le procureur », alors qu’il « accélère des dossiers des personnes pour des raisons politiques », fustige le président du Cesl.

Abdou Khadre Mboup/Senegal7

Related Articles

Laisser un commentaire

Close