Escroquerie: l’adjoint au Maire de Touba dépouillé de 10 millions Cfa (Par Siaka Ndong)

Le sieur Mohammed Goudiaby a été attrait hier devant la barre du Tribunal des flagrants delits de Dakar. Il était poursuivi devant cette juridiction de jugement des faits d'association de malfaiteurs et d'escroquerie. Le prévenu avait usé de manoeuvres frauduleuses pour dépouiller les nommés El Hadji Fallou Ndiaye qui n'est personne d'autre que l'adjoint au Maire de Touba et un certain El Hadji Amadou Niang, un riche commerçant établi à Dakar.

Il les a tout simplement arnaqué en les grugeant respectivement des sommes de 10 millions et 6,350 millions Cfa. Il les avait vendu une importante quantité de graine de borasse qui s’est avérée être plus tard du faux. Après avoir commis son forfait, le sieur Mohammed Goudiaby s’est fondu dans la nature.

Ayant pris goût à ce jeu, il a changé de coordonnés téléphoniques en tentant de gruger à nouveau un autre commerçant de la somme de 17 miliions Cfa suivant le même mode opératoire. Malheureusement pour lui, ce dernier répondant au nom de Serigne Lamine Bara Mbacké était un ami de l’adjoint au Maire de Touba qui était à ses trousses. El Hadji Fallou Ndiaye, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait déjà formulé une plainte qu’il avait déposé à la Section de Recherches de la Gendarmerie nationale sise à Colobane. Ce dernier après s’être rassuré qu’il s’agissait bien de Mohammed Goudiaby a alerté la gendarmerie.

Sans désemparer, les hommes du Lieutenant-colonel Issa Diack lui ont tendu un piège. C’est sur ces entrefaites, qu’il a été capturé à Diamniadio au moment où il s’apprêtait à livrer sa fameuse marchandise dont il n’a cessé de venter les vertus pharmaceutiques pour mieux ferrer ses victimes.

Toutefois, il a tenté de se tirer d’affaire lors de son procès en niant avoir vendu de la graine de borasse à El Hadji Fallou Ndiaye. A contrario, il a reconnu qu’il était en relation d’affaire avec El Hadji Amadou Niang.

Selon Me Khassimou Touré qui défendait les intérêts de l’Adjoint au Maire de Touba, le prévenu dit tout dans cette affaire sauf la vérité. A l’en croire, son client a été bel et bien grugé de la bagatelle de 10 millions Cfa. Sous le bénéfice de toutes ses observations, il a réclamé en guise de dommages et intérêts pour tous préjudices confondus, la rondelette somme de 11 miliions Cfa. Dans la foulée, l’avocat de l’autre partie civile, Me Djiby Diagne a lui aussi demandé au tribunal que son client El Hadji Amadou Niang soit dédommagé à hauteur de 7 miliions Cfa.

La défense a plaidé une application bienveillante de la loi à l’encontre du sieur Mohammed Goudiaby. Elle estime que dans cette affaire, ce dernier peut être considéré comme une victime pour avoir été roulé dans la farine par des individus malintentionnés. A en croire la défense, les partenaires du prévenu ont pris la clé des champs après avoir eu échos de la mésaventure de Mohammed Goudiaby.

Les faits étant constant, le représentant du ministère public a requis contre le prévenu, la trentaine à peine révolue, une peine d’emprisonnement de 5 ans ferme.

Le tribunal après en avoir délibéré conformément à la loi, a reconnu Mouhammed Goudiaby coupable des faits qui lui sont reprochés. Et pour la répression, l’a condamné à 2 ans de prison dont un an ferme.

Le sieur Mohammed Goudiaby devra également dédommager El Hadji Fallou Ndiaye de la somme de 11 millions et El Hadji Amadou Niang de 7 millions Cfa.

Le prévenu qui n’est pas encore sorti de l’auberge est en détention préventive à la Maison d’arrêt de Rebeuss depuis le 9 juillet passé. 

Related Articles

Laisser un commentaire

Close