AMADOU BA, DIOUF SARR ET CISSE LO, LA GUERRE DE TROIS

Au moment où les leaders de l’opposition multiplient leur candidature pour la présidentielle 2019, afin de mettre en ballotage le président sortant, Macky Sall, dans leurs fiefs respectifs, certains de l’Alliance pour la République (Apr), à Dakar, cherchent à se positionner pour les élections locales de la même année. Après Moustapha Cissé Lo qui a lancé son mouvement “Horizon 2020 ak Yokkute », c’est au tour du maire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr et du coordonnateur de l’Apr aux Parcelles, Amadou Bâ de chercher à contrôler la Cojer du département de Dakar, en prélude de la bataille des locales. Reste à savoir cette guerre de trois aura lieu.

L a paix des braves signée avant-hier, jeudi 9 août, entre militants de l’Alliance pour la République (Apr) de la commune de Dakar Plateau, devant le chef de l’Etat, serait-elle une simple façade ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attaque à l’arme blanche dont a échappé le Directeur général du quotidien national Le Soleil, Yakham Mbaye, le dimanche 22 juillet dernier, lors d’une réunion entre militants de l’Apr de Dakar-Plateau, semble être l’arbre qui cache mal la forêt de la guéguerre qui règne dans ce parti à Dakar. La bataille pour le contrôle de la capitale sénégalaise et le remplacement du maire de la ville en prison, Khalifa Sall, à l’élection locale de 2019, a démarré depuis belle lurette. De manière officielle, c’est le Vice-président à l’Assemblée nationale, non moins Président du parlement de la Cedeao, qui a fait cas de ses ambitions de déboulonner Khalifa Sall de son fauteuil. En effet, lors du lancement de son mouvement “Horizon 2020 ak Yokkute », le dimanche 5 août dernier, à Dakar, Moustapha Cissé Lo a clairement déclaré que «lors des prochaines élections locales, je ne vais pas croiser les bras. Je vais briguer la mairie de Dakar».

ABDOULAYE DIOUF SARR BATAILLE POUR LE CONTROLE DE LA COJER DEPARTEMENTALE

Si “El pistoléro“ avance à visage découvert vers la municipalité de la ville de Dakar, ses camarades de parti, en l’occurrence le ministremaire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr et le ministre-coordonnateur de l’Apr aux Parcelles, Amadou Ba, déploient en sourdine des stratégies. L’illustration parfaite de ce combat silencieux reste sans conteste la guerre qui fait rage chez la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) du département de Dakar. Le ministremaire de la commune de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr, qui cache mal ses ambitions pour le fauteuil de la ville de Dakar, aurait souhaité contrôler ladite structure en mettant à sa tête, poste resté vacant depuis longtemps, un de ses poulains. Ce serait d’ailleurs l’origine de la bataille rangée qui avait émaillé la réunion de ladite instance, le mardi 7 août dernier. Certains jeunes, qui avaient pris part à la réunion, accusent Ndèye Touty Lo des Parcelles et Amadou Niang de la commune de Biscuiterie, tous deux sous la houlette d’Abdoulaye Diouf Sarr, d’avoir voulu transformé de force ladite rencontre en Assemblée générale élective, pour imposer Amadou Niang au niveau de la coordination.

AMADOU BA APPELE A LA RESCOUSSE PAR SES PROTEGES

Cependant, conscients de l’enjeu de taille autour du contrôle de cette frange jeune du département dans la bataille pour le contrôle de Dakar, certains jeunes n’ont pas voulu faciliter la tâche aux juvéniles de Diouf Sarr. C’est ce qui explique la sortie d’une dizaine de coordonateurs communaux, le jeudi 9 août dernier, pour apporter un démenti sur la supposée nomination d’un nouveau coordonateur départemental en la personne d’Amadou Niang. Leur face-à-face avec la presse n’a été que de courte durée car des nervis ont fait irruption dans le restaurant pour sommer les occupants à vider les lieux. Il nous revient, de la part de certains jeunes de la Cojer, que tout a été orchestré par un proche du maire Abdoulaye Diouf Sarr, qui les aurait appelé pour s’informer du lieu de leur rencontre avant d’envoyer les gros-bras pour disperser la conférence de presse. Pour ne pas laisser le département tomber sous l’escarcelle du maire de Yoff, le coordonateur de l’Apr aux Parcelles, Amadou Ba, qui lorgnerait lui aussi le siège de Khalifa Sall, aurait été appelé à la rescousse par certains de ses poulains des Parcelles. Ces derniers veulent son soutien dans ce combat, à l’image de Diouf Sarr qui épaulerait ses poulains.

LA STRATEGIE DE L’OPPOSITION POUR EMIETTER LES VOIX DANS LE BUT D’ALLER AU SECOND TOUR

Le seul bémol de cette guerre avant l’heure de l’Apr, leurs adversaires multiplient les stratégies pour dérober des voix à Benno Bokk Yakaar (Bby) afin d’obtenir le second tour à la présidentielle de 2019. Comme l’a sous-entendu le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, qui a déclaré sa candidature le jeudi 9 août dernier, l’opposition miserait sur une multitude de candidatures, avec des leaders à fort ancrage de leurs localités respectives. Ce qui ne semble pas être le souci des responsables de l’Apr, qui se projettent sur les locales de 2019, avant même d’avoir franchi l’obstacle présidentiel de février de la même année.

sudonline

Related Articles

Laisser un commentaire

Close