Révision du code forestier: Vers des peines plus corsées pour les trafiquants de bois (Par Siaka NDONG)

Le colonel Baba Bâ a levé hier un coin du voile sur le nouveau code forestier qui est actuellement en gestation. Pour le chef de la division reboisement à la Direction des eaux et forêts, les peines liées au trafic illicite de bois seront désormais sévèrement punies.

« Au rang des innovations dans le nouveau code forestier, il y a le relèvement des peines attachées aux infractions en matière forestière et la définition de nouveaux délits aggravés tels que le trafic international de bois sans oublier l’association de malfaiteurs en rapport avec le trafic de bois », a-t-il souligné.

Dans la foulée, il a salué les efforts consentis par le gouvernement en terme de renforcement des moyens matériels et humains de l’administration des eaux et forêts.

« La réforme vise aussi le renforcement des moyens d’intervention des agents notamment avec la création d’un fonds de conservation et de valorisation du patrimoine forestier », a-t-il déclaré.

Dans le cadre de cette batterie de mesures, le colonel Bâ a en outre relevé dans ce  nouveau code forestier, des innovations majeures. « Il y a le renforcement de la valeur probatoire des Procès-verbaux qui seront désormais dressés par deux agents assermentés et l’implication accrue du secteur privé dans la gestion de l’environnement et des ressources naturelles par le biais de la création de forêts privées et le développement des concessions forestières », a-t-il expliqué.

Selon le colonel Bâ, avec l’acte 3 de la décentralisation, l’ancien code forestier n’était plus en phase avec les dispositions de la loi. « Les textes  étaient surannées. Il fallait réviser sur certaines dispositions de la loi. Cela a coïncidé avec une alerte assez particulière marquée par l’exploitation clandestine de bois de rose notamment dans le sud du pays », a-t-il dit.

A l’en croire, c’est dans ce contexte que ce nouveau code a été élaboré pour permettre entre autres, une meilleure répartition des resources forestières entre l’État et les Collectivités territoriales.

Related Articles

Laisser un commentaire

Close