Attouchement sexuel sur une fillette: Un boutiquier écope 2 ans de prison ferme

Attouchement sexuel sur une fillette: Un boutiquier écope 2 ans de prison ferme

Le boutiquier Mouhamadou Lamine Diallo a été condamné hier à deux (2) ans de prison ferme. Cela, pour avoir tenté d’attoucher une fillette de 11, T.D.
Deux ans de prison ferme. C’est la sanction infligée à Mouhamadou Lamine Diallo. Le boutiquier qui a jeté son dévolu sur la fillette T.D pour satisfaire son désire charnel. « Le jour des faits, vers 13 heures, ma mère m’a envoyé acheter de la glace. Sur le chemin du retour, j’ai fait un crochet chez lui, pour réclamer la batterie qu’il m’avait promise. J’étais sur le seul de sa porte. Mais, après m’avoir dit qu’il n’en disposait pas, il m’a tiré par la main et m’a introduit dans sa chambre. Et là, il a introduit sa main dans mon silip et a commencé à me faire des attouchements sexuels. Il ne s’est pas arrêté là, car il exhibé son sexe et m’a demandé de lui caresser son sexe. Prise de panique, je me suis évanouie » a raconté selon Source A la plaignante face au juge. Des propos que corrobore sa mère N. Fall qui assure que la victime est rentrée dans la maison familiale grâce à la cousine Oumou Baldé qui l’avait aidé à retrouvé ses esprits.
A noter que le prévenu a botté en touche les allégations de T.D et de sa mère. A l’en croire, T.D qui venait qui venait lui réclamer la batterie promise l’a trouvé entrain de prendre tranquillement son petit déjeuner tout en suivant un match de football à la télévision. Et c’est en retournant chez elle au moment qu’elle a su qu’il n’avait pas encore acheté la batterie que la demoiselle s’est évanouie. « J’ai alerté ma voisine Oumou Baldé. Cette dernière lui a versé de l’eau, afin qu’elle retrouve ses esprits » martèle-t-il.

Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public est estimé que l’acte de pédophilie est établi car le certificat médical démontre que l’hymen de la fille est intact mais à noté l’existence de sperme sur la victime. En ce qui concerne le détournement de mineure, le Parquet affirme que le prévenu a confirmé que la partie a été dans sa chambre, à l’insu de son tuteur légal. Il a ainsi requis 2 ans d’emprisonnement ferme.

Birama THIOR / Senegal7

Related Articles

Laisser un commentaire

Close