Barthélémy Dias: «Macky Sall est en train de construire son autodestruction»

Libéré ce dimanche après un séjour carcéral de 6 mois à la maison d’arrêt de Rebeuss pour discrédit à une décision de justice, le maire de Mermoz-Sacré-cœur a fait sa première sortie publique. Il a organisé une conférence de presse aux allures d’un meeting politique pour valider la candidature de Khalifa Sall à l’élection présidentielle de 2019. Barthélémy Dias s’est fait l’avocat de l’ancien maire de Dakar pour dénoncer « l’injustice »  qu’il est en train de subir. Selon lui, ses proches vont se battre et continueront à se battre pour la démocratie.

« Je souhaiterais (dire) à tous les partisans que nous serons présents à l’élection présidentielle de Dakar. Le pouvoir en place a un seul et unique objectif : c’est de vous décourager. Ne doutez point. Ce n’est pas l’actuel pouvoir qui changera les règles du jeu. Il y a un vent de découragement. Certains de nos amis se remettent en cause par rapport à des actes ou à des paroles », a déclaré Barthélémy Dias. Qui rappelle que la condamnation de Khalifa Sall n’est pas encore définitive d’autant plus le pourvoi en cassation est suspensif. Et il ne peut pas être jugé avant la date de clôture du parrainage. Selon lui, si Khalifa Sall voulait sortir de prison, il quitterait Rebeuss dès demain.

« Macky Sall est en train de construire un environnement de son autodestruction »

 Mais, révèle Barthélémy Dias : « Il a refusé de faire ce qu’on lui demande. Il a refusé d’acter ce qu’on veut lui faire faire. Nous n’allons pas accepter aujourd’hui ce que nous refusions hier. Si Khalifa Sall est candidat, il passera au premier tour. Macky Sall le sait. Il a les mêmes chiffres que nous avons. Il a les mêmes chiffres que l’Union européenne détienne. Il a les mêmes chiffres que les Nations Unies.  Macky Sall sait où se trouve l’enjeu. Pourquoi on ne cherche pas de poux à ma tante Me Aissata Tall Sall? Parce que Podor n’est pas l’enjeu.  L’enjeu c’est Dakar. Tout candidat qui ne peut pas gagner 40 % à Dakar ne peut pas passer au second tour à l’élection présidentielle », a indiqué Barthélémy Dias estimant que la condamnation de Khalifa Sall est le plus vaste complot judiciaire de l’histoire politique du Sénégal.

Poursuivant, il invite le président de la République, Macky Sall à organiser des élections libres et transparentes parce que, prévient-il, demain fera jour. «  Il aura demain rendez-vous avec l’histoire. Macky Sall est en train de construire un environnement de son autodestruction. Je l’invite à revenir à la raison parce que nous ne renoncerons, nous ne découragerons pas et nous serons candidats ».

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Close