La justice fera la lumière sur la mort de l’étudiant Fallou Sène (Macky Sall)

Le président Macky Sall, interpellé par les étudiants sur l’enquête au sujet de la mort d’un des leurs, Falou Sène, tombé sous les balles des gendarmes en mai dernier à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (nord), a donné l’assurance que la lumière serait faite sur ce décès, soulignant toutefois qu’il faut en laisser le soin à la justice.

« J’ai été meurtri d’apprendre le décès de Fallou Sène car le gouvernement a beaucoup investi pour la réussite des étudiants avec notamment l’augmentation des bourses et des aides, la diminution des prix des prestations du Centre des œuvres universitaires et le recrutement d’enseignants », a dit le chef de l’Etat en inaugurant jeudi en début de soirée six pavillons d’une capacité de 4 000 lits à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

« La justice, a-t-il ajouté, devra s’exprimer mais par ceux qui en ont la charge, pas par vous étudiants ou par le gouvernement. Il appartient aux magistrats d’appliquer la justice au nom du peuple et dans des conditions que la loi définit très clairement ».

Tout en invitant les étudiants à « l’apprentissage de la citoyenneté, à la construction de la paix et au respect des valeurs communes », il a souligné qu’ « un étudiant doit revendiquer et c’est normal mais ne doit pas casser des bus, s’attaquer aux policiers, qui sont les garants de l’ordre public », car après tout, il faut veiller à la préservation d’un environnement propice aux études, à la recherche, à l’innovation et à la créativité.

Macky Sall qui a en outre annoncé la finalisation du «recrutement de 200 enseignants du Supérieur », s’est engagé, à partir de 2020, à « rajouter 50 voire 60 enseignants de façon à être dans les ratios d’encadrement internationalement reconnus autour d’un enseignant pour 25 étudiants, au lieu de 1 pour 40 présentement à l’Université de Dakar ».

Les étudiants de l’UCAD, par la voix de leur représentant Doudou Diouf, ont fait part au président de la République de leur calvaire pour percevoir leurs bourses. Ce dernier leur a dit que « des mesures ont été déjà prises pour diversifier les acteurs (banques) puisque le volume d’étudiants est devenu important et les attentes fortes ».

Désireux de régler ce lancinant problème, Macky Sall a annoncé que des instructions ont été données au gouvernement, par le biais du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, pour que soient prises des mesures  d’allégement des conditions de retrait des bourses. A l’heure actuelle, le paiement des bourses des étudiants est uniquement géré par Ecobank.

Enfin, Macky Sall a signifié aux étudiants qui doivent « prendre le relais et assurer la gouvernance du pays que dans le processus de formation de leurs esprits, les difficultés sont à la limite normales ».

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Close